Du café du coin à l’espace de travail collectif : comment s’adapter ?

Les études et sondages en témoignent: d’année en année, le nombre de professionnels travaillant en dehors du circuit dit “traditionnel” ne fait qu’augmenter. Pigistes, entrepreneurs, temps partiel, ou encore télétravailleurs, les professionnels de notre ère moderne, que certains ont baptisés “travailleurs nomades” sortent des bureaux pour s’installer chez eux, au café du coin ou encore dans des espaces de travail partagés. Alors que le travail à la maison offre l’avantage du confort, des économies et de la possibilité d’allier tâches domestiques et travail, il peut se révéler être un gros défi au niveau de la productivité. En effet, au-delà de rendre la limite entre le travail et la famille difficile, le travail à la maison rend la concentration difficile et a tendance à allonger les journées de travail. Ainsi, il devient nécessaire de sortir de son chez-soi pour rester productif, et fort heureusement, il existe d’autres options.

Travailler au café

Et le café du coin en est la première. Accessible, proche, et abordable, le café offre la possibilité de sortir de son environnement pour regagner en inspiration. De plus, la proximité à d’autres personnes, employés, et inconnus, permet de se sentir moins isolé et plus près de l’action. En y passant une partie ou l’entièreté de sa journée, on est aussi plus sensible au temps qui passe, évitant ainsi de procrastiner. De plus, c’est toujours un cadre agréable pour y faire ses rencontres professionnelles, et parfois même connecter avec d’autres professionnels.

D’un autre côté, le travail au café du coin peut avoir ses limites. Tout d’abord, ce ne sont pas tous les cafés qui sont ouverts à accueillir des professionnels, encore moins à les laisser s’étendre sur place pendant des heures. Le coût de pouvoir rester une partie de la journée dans un café pour y travailler peut ainsi s’avérer coûteux pour finaliser un projet. De plus, il peut être difficile de trouver le calme nécessaire pour passer des appels importants et y rester concentré peut y être difficile aux heures de pointe.

Faire la transition en espace de travail collectif

C’est ainsi que sont nés les espaces de travail collectif, en pleine croissance à travers le monde. Spécialement conçus pour les entrepreneurs solos ou petites entreprises, ceux-ci se démarquent en offrant tous les avantages d’un espace de travail, le café en plus.

Idéaux une fois la phase de lancement passée, les espaces de travail partagé offrent tout le nécessaire pour passer à l’étape supérieure. Ces bureaux offrent généralement toutes les commodités nécessaires au développement de son affaire, en commençant par le Saint-Graal: une connexion Internet illimitée. Au-delà de cet élément indispensable, ils offrent également souvent les fournitures de bureau qui manquent au café: imprimantes, bureaux et chaises confortables, télévision, et téléphone à ligne fixe. De plus, ces espaces permettent de se réunir en équipe ou de rencontrer partenaires et clients potentiels dans un espace destiné au travail, amenant une toute autre crédibilité que le café du coin.

L’autre avantage mis de l’avant par les espaces de travail partagé est celui de la communauté de professionnels qui s’y crée. En regroupant des personnes aux objectifs et intérêts similaires en termes de vision professionnelle, ces lieux deviennent des endroits de rencontre où s’échangent conseils, inspiration, contacts… et potentiels contrats.

Finalement, après avoir commencé dans le café du coin, vient un temps où il devient évident pour tout professionnel de chercher à se stabiliser et à s’installer dans un espace qui lui est dédié. Ceux de travail partagé sont faits pour cette étape, et ne demandent que peu d’adaptation. On pensera à sortir de sa bulle pour profiter pleinement des possibilités de réseautage, et bénéficier de tout ce que les espaces partagés ont à offrir.